Hervé GUILLEMIN
"LA DAME DE GAVRINIS"

Il est présenté ici une lecture anthropomorphique de l'orthostate n° 9 du dolmen du cairn de Gavrinis, Larmor-Baden (Morbihan - France) (Péquart et Le Rouzic, 1927).

Le monument fut d'abord fouillé en 1832 - 1835 par M. Cauzique puis par G. de Closmadeuc (1881 - 1884), ensuite par Z. Le Rouzic (1925 - 1927), enfin par C.T. Leroux (1985 - 1995) (fig. 1).

Le dernier fouilleur, Charles Tanguy Leroux, a montré que certaines dalles avaient été réutilisées. La dalle n° 9, dans l'état actuel de nos connaissances, semble, elle, être en position initiale, tout du moins à l'intérieur du cairn.
Il est plus facile de prendre conscience de la réalité figurative de sa représentation après retournement (haut - bas) de notre point de vue (fig. 2).
Nous sommes alors face à une représentation schématique : schématique d'un corps humain et féminin ("collier", seins, abdomen, sexe) ; schématique également d'un corpus plus vaste, offert sexe en l'air aux influences célestes, faisant de cette crypte un lieu de hiérogamie possible lors des visites solaires (notamment au lever du solstice d'hiver) et/ou à la pleine lune (notamment lors de son lever le plus au sud).

A ce titre, les registres latéraux d'arcs de cercle (quatre groupes de chaque côté) pourraient être vus comme l'expression des levers et couchers lunaires et/ou solaires, ceci étant un mode iconographique attesté dans bien d'autres exemples protohistoriques (Guillemin, 2003, p.20, fig.8).
Les groupes d'arcs de cercle, ici unique mode de construction, sont alors envisageables comme la représentation de différents aspects du naturel : soit humains, soit environnementaux. Ils témoignent de leurs multiples relations ainsi que de leurs alliances.

Bibliographie

de CLOSMADEUC G. 1884 - Gavrinis, fouilles et découvertes récentes. Revue Archéologique, 3 - 4, pp. 322 - 331.

DICTIONNAIRE ARCHEOLOGIQUE DE LA GAULE 1875 - Imprimerie nationale.

GUILLEMIN H., BEAUSOLEIL J.M., MARGOTTON A. 2003 - D'une "Vieille Technique" et de l'art du trait ou l'ombre portée de lumière, un des fondements de l'iconographie protohistorique. Imprimerie France-Quercy, Cahors.

LE ROUX C. T. 2003 - Constantes et (r)évolutions dans l'art mégalithique armoricain, Arts et symboles du Néolithique à la Protohistoire, Séminaire du Collège de France, sous la direction de Jean Guilaine. Editions Errance, pp. 121 - 134.

 

LE ROUX C.T. 1995 - Gavrinis. Ed. J.P. GISSEROT.

LE ROUX C.T. 1982 - Nouvelles gravures à Gavrinis, Larmor-Baden (Morbihan). Bulletin Société Préhistorique Française, t. 79/3, pp. 89 - 96.

L'HELGOUAC'H J. 1993 - Du schématisme au réalisme dans la figuration anthropomorphe du mégalithisme armoricain. Actes du 115ème Congrès national des Sociétés Savantes, Avignon 1990, CTHS, pp. 9 - 19.

MERIMEE P. 1836 - Notes de voyage. Paris, 1971,pp. 370 - 375.

PEQUART M. et S.J. et LE ROUZIC Z. 1927 - Corpus des signes gravés des monuments mégalithiques du Morbihan. Paris, Editions Picard.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lien :
XXI VALCAMONICA SYMPOSIUM 2004
PREHISTORIC AND TRIBAL ART:
NEW DISCOVERIES, NEW INTERPRETATIONS, NEW RESEARCH METHODS

Fig. 1 - Gavrinis 1875